Pascal Garret

Architecte DPLG (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, 1995) et sociologue (EHESS, Paris, 1997).

Photographe indépendant, je travaille principalement avec des chercheurs en sciences sociales sur le thème de la récupération et du recyclage des déchets en contexte urbain.

Mes terrains se situent dans de grandes villes méditerranéennes (Le Caire, Istanbul, Marseille et Casablanca), mais également à Mumbai, dans la région parisienne et, plus récemment, en région Centre (Tours Métropole) et à Beyrouth.

A ce titre, de 2015 à 2017, j’ai fait partie de l’équipe qui a réalisée l’exposition “Vies d’ordures. De l’économie des déchets en Méditerranée”, présentée à Marseille au Musée des Civilisations d’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) du 22 mars au 14 août 2017.

Membre du réseau de recherche Sociétés Urbaines et déchets (SUD), j’ai participé en 2016 à la conception de l’exposition collective “La mise en image du rebut” qui est présentée depuis dans différentes institutions scientifiques et universitaires.

Depuis 2016, un terrain photographique sur le long terme est en cours avec Bénédicte Florin en banlieue nord et est de Paris sur les récupérateurs de ferrailles dans le cadre du programme de recherche MARG-IN qui porte sur les migrants roms dans les villes d’Europe occidentale, (laboratoire CITERES , CNRS et Université François-Rabelais).

J’ai récemment participé à l’élaboration de l’exposition “The City of Waste” qui s’est tenue en plusieurs temps en Inde à Delhi et Kochi en 2018 et mis en forme une nouvelle version élargie de l’exposition “La mise en image du rebut” présentée pour la première fois à Marseille en juillet 2018.

Un projet “d’exportation” de l’exposition “Vies d’ordures” en Région Centre Val de Loire est en phase de construction sous ma direction. Cette exposition sera présentée au printemps 2021 dans la grande serre et le jardin botanique de Tours.

Je participe aussi à l’élaboration d’une future exposition qui se tiendra au MuCEM en 2021 sur les “Métiers et savoir-faire romani en Europe et Méditerranée“, projet pour lequel je suis conseiller scientifique auprès de ses commissaires et photographe pour le terrain stanbouliote.

Enfin, un nouveau projet “socio-photographique” est en cours de réalisation de janvier 2019 au printemps 2021 dans le cadre d’une résidence artistique au POLAU-pôle arts et urbanisme sur le thème de “Voyage au coeur de nos poubelles. Qui s’occupe de nos déchets ?“, en collaboration avec la Direction Déchets Propreté de Tours Métropole Val de Loire.

Ce site est donc dédié à ce dernier projet sous la forme d’un « carnet de terrain » qui s’enrichira au fur et à mesure de son avancement…